Vous êtes ici : CelibFrance » Société » Pourquoi je suis ou je deviens infidèle ?

Pourquoi je suis ou je deviens infidèle ?

L’adultère ou infidélité est aujourd’hui un sujet qui est dans toutes les têtes. Non pas qu’il soit plus courant de tromper son ou sa moitié de nos jours, mais tout simplement parce que cette pratique, avec l’évolution des mœurs est un peu moins pointée du doigt aujourd’hui, on en parle bien plus librement qu’il y a 30, 50 ou 100 ans. Chacun de son côté aime à se voiler la face et se dire que l’infidélité n’existe pas dans son propre couple, or, les statistiques ont tendance à prouver qu’elle est bien plus courante que ce que chacun pourrait penser ou avancer. Bien sûr, il est difficile de mettre des chiffres, sachant que la plupart des femmes ont tendance à taire leurs écarts quand les hommes ont plutôt tendance à les exagérer. Les sondages indiquent cependant qu’environ 25% des femmes et 39% des hommes auraient déjà commis l’adultère en France. Outre-Atlantique cependant, il paraîtrait qu’environ 70% des hommes et des femmes auraient trompé leur partenaire une fois au minimum, après 5 ans de mariage. On peut même aller encore plus loin, puisque visiblement, 4% des enfants ne seraient pas du père qu’on leur attribue, et seraient donc le fruit d’une relation extra-conjugale.

Ces chiffres, plus ou moins fiables puisqu’ils proviennent bien sûr uniquement de la parole des personnes interrogées, mettent malgré tout l’accent sur l’aspect très courant des infidélités commises par les hommes et les femmes mariés. Alors pourquoi en arrive-t-on à des fins aussi extrêmes, à des pratiques qui pourraient se révéler très destructrices pour le couple ?

Il est tout à bord probable qu’il y ait une raison purement biologique à cela. En effet, après trois ans de vie de couple, en général le désir s’affaiblit autant pour l’un que pour l’autre partenaire. Cela est dû au fait que nous ne sommes pas biologiquement faits pour être fidèles, dans une logique de procréation, notre instinct nous amènerait donc à nous tourner vers d’autres partenaires après cette période dite de passion. Cela étant, la fidélité en occident est dans les mœurs, cela entraîne des barrières psychologiques qui permettent de lutter contre l’aspect purement instinctif de la chose, et certains couples savent remédier à cette baisse de libido en entretenant leur désir. Ce qui peut pousser également un homme ou une femme à l’adultère est une insatisfaction au sein du couple, qui peut venir de différents critères, et cette frustration peut créer le besoin d’aller trouver l’objet de leur manque ailleurs.

Quelles qu’en soient les raisons, on ne peut donc pas ignorer que l’adultère existe, et même au-delà, il planerait au-dessus de presque un couple sur deux. Cependant, il n’est pas géré de la même manière par tous les couples. En effet, certains ont l’honnêteté et l’ouverture d’esprit nécessaires pour s’en servir comme une façon d’ajouter du piment dans le couple, en s’adonnant à des pratiques telles que l’échangisme ou le libertinage, permettant ainsi de changer de partenaire tout en profitant du consentement de leur femme ou de leur homme. D’un autre côté, on distingue ceux qui, plus nombreux que ces derniers, ont plutôt tendance à y céder dans le dos de leur conjoint. Cette réalité est devenue une nouvelle niche commerciale, puisqu’il existe de plus en plus de sites de rencontres dédiés à la relation extra-conjugale, permettant ainsi à ceux et celles qui souhaitent pimenter leur jardin secret de rencontrer des partenaires dans le même cas qu’eux.

Ce contenu a été publié dans Société, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *