Vous êtes ici : CelibFrance » Société » L’image du célibataire a t’elle changé ?

L’image du célibataire a t’elle changé ?

Sur le plan sociologique on peut dire que l’image du célibataire a changé.

Dans les années 50 ou 60, on plaisantait allègrement sur les « catherinettes » ou les « vieux garçons » ! Aujourd’hui, ces appellations ont pratiquement disparu du langage courant. L’augmentation du nombre de personnes seules à la recherche d’une relation durable n’est pas étrangère à ce retournement de situation. L’union fait la force, et l’affirmation de cet état de fait en tant que « statut social supportable » a fait les beaux jours de certaines catégories de solos, qui revendiquent désormais le droit à être heureux tout seul, même s’ils se défendent d’une situation choisie et non subie. Et ce ne sont pas les multiples exemples portés par les médias au quotidien qui vont les faire changer d’opinion. Il n’y a qu’à se pencher sur les séries télé les plus regardées (dont on s’échange les derniers épisodes en VOSTFR sous le manteau) pour voir avec quelle détermination les célibataires de tous ages et de toutes catégories sont mis en scène ! Ainsi, le célibataire s‘identifie encore plus à sa situation et accepte mieux sa condition. Mais jusque quand ? La crise n’est-elle pas encore passée par là ?

Le modèle social de « vie en couple » représente toujours un idéal pour la plupart des Français. La construction d’une relation durable s’accompagne de nombreux moments de bonheur, mais aussi d’épreuves qui, une fois surmontées, sont le ciment d’un amour sans faille. Et cela, les solos le savent très bien. Ils l’ont appris de leurs expériences passées, ou de celles de leurs relations proches. Au boulot, à la machine à café, tout le monde se confie plus ou moins et raconte comment il ou elle a réussi à surmonter un différend, une engueulade. Non sans éprouver un minimum de plaisir, surtout quand il s’agit d’en faire profiter un collègue célibataire …

Ce contenu a été publié dans Société, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *